Portail étudiant HEP VAUD
Fin navigation principale
Début navigation chapitre
Fin navigation chapitre
Début contenu

La lutte contre le plagiat et la fraude

Dernière mise à jour le 29 juin 2018

La HEP Vaud lutte activement contre le plagiat et souhaite sensibiliser ses étudiantes et ses étudiants à cette question qui relève de l'éthique de l'enseignement. Petit rappel de la définition du plagiat et de ses conséquences.

"Je hais comme la mort l'état de plagiaire,
Mon verre n'est pas grand mais je bois dans mon verre."


Alfred de Musset, Premières Poésies, La Coupe et la lèvre

Qu'est-ce que le plagiat ?

Le plagiat est défini par le Petit Larousse comme "l'acte de quelqu'un qui, dans le domaine artistique ou littéraire, donne pour sien ce qu'il a pris à un autre." Le "plagiaire" est celui qui s'approprie indûment ou frauduleusement tout ou partie d'une oeuvre littéraire, technique ou artistique.

La HEP Vaud est particulièrement attentive au plagiat tel que définit par l'article 12 de la directive 05_05 portant sur les évaluations certificatives, qui décrit le plagiat de la manière suivante :

"Le plagiat est une atteinte au droit d'auteur qui consiste dans le fait de copier une oeuvre en tout ou en partie en omettant de la désigner, faisant ainsi croire que l'auteur de la copie est l'auteur du texte."

Les différentes formes de plagiat

Il existe différentes formes de plagiat, d'intensité et de gravité variables. Le plagiat peut être intentionnel et grossier (un simple copier-coller de phrases entières) mais aussi involontaire (reprendre une idée en oubliant de citer une source) ou sophistiqué (le texte est retravaillé pour brouiller les pistes). Il concerne non seulement les textes écrits mais également les photos et les images. On peut également faire de l'autoplagiat en recyclant des textes anciens et en les présentant comme neufs.

Selon l'article 12, alinéa 1ter de la directive 05_05 de la HEP Vaud, il y a notamment plagiat lorsque :

a) un extrait d'un livre, d'une revue, d'une page web ou de tout autre écrit est copié textuellement, sans indication de guillemets et/ou sans mention de la source,
b) des images, des graphiques, des données sont insérées dans un document sans en insérer la provenance,
c) l'idée originale d'un auteur est résumée par d'autres mots sans en indiquer la source,
d) la traduction totale ou partielle d'un texte est faite sans en mentionner la provenance,
e) le travail d'une autre personne est présenté comme étant le sien.

La lutte contre le plagiat relève de l'éthique de l'enseignement

Quelle que soit la forme qu'il emprunte, le plagiat est considéré comme une faute. Le Comité de direction et le corps enseignant de la HEP y sont donc particulièrement attentifs, soucieux de transmettre et de valoriser l'éthique de l'enseignement.

En tant que future enseignante et futur enseignant, vous aurez vous-même la charge de sensibiliser vos élèves aux enjeux de la propriété intellectuelle et du respect d'autrui. Il vous incombe donc d'apporter la plus grande probité à la réalisation de vos travaux.

Ainsi, comme le précise l'article 12, alinéa 1 de la directive 05_05 de la HEP Vaud :

"Chaque étudiant est tenu de citer systématiquement les sources sur lesquelles son travail est fondé, qu'il s'agisse de versions provisoires ou de la version définitive de ce travail. Dans le cas contraire, que l'étudiant ait agi délibérément ou par négligence, le formateur doit signaler cette situation sans délai au Comité de direction et lui remettre le travail concerné avec mise en évidence des passages où le plagiat est soupçonne ou avéré et indication des sources qui ont été plagiées."

Quelles sanctions en cas de plagiat ?

L'article 12 de la directive 05_05 de la HEP Vaud précise, dans ses alinéas 2, 3 et 4 les sanctions encourues par un étudiant qui se serait rendu coupable de plagiat ou de fraude :

1. Lorsqu'il y a soupçon de plagiat, le formateur convoque l'étudiant à un entretien afin d'avoir un échange sur le contenu et les sources utilisées pour la rédaction de son travail.
2. Si le soupçon de plagiat est confirmé, le dossier de l'étudiant est transmis au Comité Directeur.
3. Conformément aux dispositions prévues par les articles 75 et 76 RLHEP, le Comité de direction se prononce après avoir entendu l'étudiant concerné, en règle générale en présence du formateur concerné.
4. Le Comité Directeur décide de la sanction appropriée.Trois sanctions sont possibles :

  • Avertissement qui est porté sur le dossier de l'étudiant
  • Suspension de la HEP, qui peut aller de quelques jours à quelques semaines
  • Exclusion définitive de la HEP

Pour décider de la sanction, le Comité de direction évalue l'ampleur de la fraude en fonction des critères suivants :

  • Contexte : travail remis en cours de séminaire, examen ou mémoire, version provisoire ou version définitive,
  • Étendue du plagiat : plagiat restreint (un à deux paragraphes) ou plagiat étendu (nombreux passages, plusieurs pages, voire travail entier),
  • Plagiat soupçonné ou plagiat confirmé par des preuves tangibles,
  • Plagiat démasqué pour la première fois ou récidive.

5. En outre, toute participation à une fraude ou à un plagiat ou à une tentative de fraude ou de plagiat constatée dans le cadre d'une évaluation certificative entraîne pour son auteur l'attribution de la note F ou 0 (zéro) ou de l'appréciation "échec" à toutes les évaluations certificatives inscrites lors de la même session.

Cet article vous a été utile :
 
 
 
 
 
 
Début marge
Fin marge
Fin contenu
Début chemin de navigation
Fin chemin de navigation
Début pied de page
Fin pied de page